Mois sans tabac : Le vapotage, moins nocif que la cigarette

Partagez cet article sur

À l’occasion de ce mois sans tabac, toute l’équipe L’art de la Vape, spécialiste dans le sevrage tabagique, s’est penchée sur le nouveau rapport du Royaume-Uni au sujet de la toxicité (ou non) de la cigarette électronique.

Pour la 8ème année consécutive, les études Britanniques au sujet de la cigarette électronique sont formelles : le vapotage est toujours beaucoup moins nocif que la consommation de tabac.

Depuis 2015, le ministère de la santé Britannique se positionne pour affirmer que vapoter est au moins 95% moins nocif que de fumer. Il constitue donc une alternative idéale à la cigarette permettant au fumeur de maintenir sa consommation de nicotine tout en réduisant grandement les risques de la fumée.

Néanmoins, le vapotage ne reste préconisé que pour les personnes majeures, ayant déjà un passif de fumeur. Pour un fumeur bien établi, opter pour la cigarette électronique c’est notamment réduire le risque de cancer, de maladies cardiovasculaires et respiratoires.

Cette étude soulève aussi le fait que le pourcentage de mineurs qui vapotent a doublé au cours de la dernière année. Dans cette masse de jeunes vapoteurs, 52.8% disent utiliser des cigarettes électroniques jetables type Puffs.
C’est notamment pour cela que l’Art de la Vape ne propose pas de Puffs.

En Grande-Bretagne, environ 7% des fumeurs utilisent une cigarette électronique. À la vue de la grande réduction de différents biomarqueurs qu’offre le fait de vapoter au lieu de fumer, nous ne pouvons que vous soutenir à sauter le pas.

Dans chacune de nos boutiques L’Art de la Vape, faites vous accompagner par l’un de nos experts en sevrage tabagique afin d’en finir avec les effets néfastes du tabac. Vous avez également la possibilité de nous contacter pour bénéficier de conseils personnalisés par e-mail

Retour haut de page